Crédit : Luc Rousseau

Découvrir autrement les parcs nationaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean

SponsoriséSépaq

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean, c’est vraiment la plus belle région! Vous ne me croyez pas encore? Et si je vous dis que notre région comprend trois parcs nationaux magnifiques, un parc marin ainsi qu’un centre récréotouristique faisant tous partie du réseau Sépaq? Quelle chance énorme nous avons d’avoir un aussi grand terrain de jeu! Pour les rendre encore plus intéressants, j’ai le goût de vous les présenter en vous suggérant des activités qui sortent des sentiers battus. Il y a beaucoup plus à faire que des randonnées pédestres. En voici la preuve!

Crédit : Mathieu Dupuis/Sépaq

Le parc national de la Pointe-Taillon : connecter avec la nature

Que diriez-vous de prendre le temps? C’est si facile de décrocher au parc national de la Pointe-Taillon.  Ce parc comprend 3 secteurs qui longent la rive du lac Saint-Jean. Le plus connu est sans doute celui de Pointe-Taillon. C’est d’ailleurs à cet endroit que l’on retrouve l’une des plus belles plages publiques de la région. Je vous suggère de vous y prélasser sur la rive sablonneuse et d’y marcher sans jamais en voir la fin ou encore de le parcourir à vélo. Situé quelques kilomètres plus loin, retrouvez aussi le secteur des Amicaux. L’endroit idéal pour s’évader dans un chalet ou un prêt-à-camper en bordure du lac. Saviez-vous que cet emplacement est le seul du parc à demeurer accessible en hiver? De plus, le parc national de la Pointe-Taillon est le lieu de vie d’une faune qui révèle facilement sa présence. Petits ou grands, amusez-vous à l’observer. Psst, les orignaux sont nombreux!

Ah, aussi…

Un nouveau secteur au caractère culturel particulier est maintenant accessible aux visiteurs. Le secteur Camp-de-Touage–Les-Îles est situé dans la municipalité de Saint-Gédéon, au bord du lac Saint-Jean, à la confluence de la baie des Chauchon et de la rivière La Petite Décharge.  Sa singularité? Il est parsemé de petites plages sablonneuses isolées par des promontoires rocheux. Vous y trouverez aussi une trentaine d’îles et îlots. Depuis cet été, l’endroit  accueille à son camping tentes, et VR dans un décor magnifique. Les amateurs d’histoire seront servis, car il possible d’apercevoir les vestiges des fondations des quais d’autrefois. De plus, si vous décidez de vivre une aventure hors du commun, certaines îles sont accessibles le temps d’une journée. À la recherche d’une aventure hors du commun? Embarquez à bord du Tax-Îles ou louez une embarcation nautique et partez explorer les îles du lac Saint-Jean accessibles le temps d’une journée.

Crédit: JM Decoste

Le parc national du Fjord-du-Saguenay : l’immensité du fjord

Quel lieu grandiose, où la nature a déployé ses forces colossales pour créer un fjord?! Découvrez le parc national du Fjord-du-Saguenay en via ferrata (secteur baie éternité) accompagné d’un guide pour en apprendre davantage sur ce lieu prestigieux. Les adeptes de sensation forte seront comblés par les 3 parcours proposés qui permettent d’admirer la baie éternité du haut des parois rocheuses. Sinon, la randonnée est un remplaçant tout aussi amusant.

Maintenant que vous avez vu du ciel ce secteur du parc national du Fjord-du-Saguenay, redécouvrez-le, cette fois-ci, sur l’eau. Plusieurs possibilités s’offrent à vous : croisières en navette maritime ou en zodiac et des excursions guidées en kayak de mer. Quel que soit votre choix, vous retrouverez un contact étroit avec la nature.

Transportons-nous désormais sur la rive nord du Fjord, aux limites du village de Sacré-Cœur, dans le secteur de la Baie-Sainte-Marguerite. C’est un lieu de prédilection pour l’observation des bélugas, car ces mammifères marins visitent régulièrement cette baie en été. À votre arrivée, assurez-vous de visiter l’exposition du Centre de découvertes afin de mieux connaître ces fameuses baleines blanches. Puis, à pied ou à vélo, accédez facilement à un belvédère qui privilégie l’observation des bélugas.  En chemin, un parcours autoguidé révèle l’histoire de l’ancien village de Bay Mill à l’époque de la compagnie Price pour vous en apprendre davantage sur l’historique des lieux.

 

Crédit : Steeve Deschênes

Le parc national des Monts-Valin : une beauté sauvage

Du haut de ses 984 m, le parc national des Monts-Valin domine le paysage de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.  Ce parc est principalement réputé pour son expérience hivernale dans la Vallée des fantômes. Cependant, à l’été et même à l’automne, on peut s’y plaire à le découvrir autrement. Rendez-vous au centre de découvertes et de services et transformez-vous en détective. Le long du sentier du Pic-de-la-Hutte, des stations numérotées cachent des indices naturels que vous devrez trouver à l’aide de fiches d’identification (j’adore les rallyes). Parfait pour découvrir de façon ludique les effets de l’altitude sur la faune et la flore! En parlant de flore, connaissez-vous les différentes espèces de la forêt boréale? Une courte randonnée de 2 heures avec un guide, aussi disponible sur place, vous apprendra à démystifier quelques plantes selon leurs propriétés.

Il est possible d’admirer les paysages en canot depuis la rivière Valin. En remontant le courant à partir du centre de découverte et de services, vous découvrirez les méandres de la rivière et de l’étang Bélanger qui contribuent à faire de ce site un véritable trésor caché! C’est comme une randonnée, mais sur l’eau, question de faire changement. Allez-y à votre rythme, rien ne presse!

Le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent : une visite au pays des baleines

D’une superficie de 1245 km2, le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent protège tout ce qui y vit, du fond marin jusqu’à la surface de l’eau. On y retrouve des espèces en péril telles que le béluga du Saint-Laurent et le rorqual bleu. Cette dernière me fascine littéralement de par leur fragilité qui contraste avec leur impressionnante grosseur. Il y a diverses façons de visiter le parc marin :

  • En kayak pour une proximité avec la nature
  • En zodiac pour une excursion haute en couleur accompagné d’un guide passionné
  • En croisière pour du confort tout en admirant les  mammifères marins
  • Les centres d’interprétation et les musées pour des expositions captivantes
Crédit: Jonathan Robert

Le centre récréotouristique du lac Kénogami : place à la famille

Un immense lac, 136 îles et une rive de sable fin, je vous présente le centre récréotouristique du lac Kénogami. Plusieurs activités sont offertes de façon à plaire à toutes les générations. Pour les tout-petits, une aire de jeux est aménagée et la rive sablonneuse du lac est sécuritaire pour la baignade. Des heures de plaisirs! Pour les plus grands, on peut y louer des paddleboards. L’apprentissage est simple et rapide. C’est vraiment une activité que j’adore et qui permet de profiter du beau temps tout en relaxant. Des canots et kayaks de lac sont aussi à votre disposition. Des sentiers pédestres vous permettent de contempler la nature. Vous y croiserez des lacs, des rivières et des ruisseaux. Une journée ce n’est pas assez? Le camping du centre compte plus de 159 emplacements, dont 10 emplacements de prêt-à-camper.

 

Voilà de quoi occuper vos prochaines fins de semaine. Les parcs nationaux ont été créés dans le but de conserver et de mettre en valeur des territoires représentatifs des différentes régions naturelles du Québec. Votre visite dans ces espaces protégés doit se faire dans le respect dans la nature. Profitez-en pour vous connecter avec tout ce qu’elle a à vous offrir.  Pour ceux qui ont des chiens, vos gros toutous et vous serez heureux d’apprendre qu’il est possible de visiter les parcs avec votre animal de compagnie. Pour planifier votre séjour, je vous invite à lire cet article.

À bientôt!

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.