Road trip en famille au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le besoin de connexion avec la nature n’a jamais été aussi fort que depuis ces dernières semaines. Je m’attachais fébrilement à ce road trip en VR que je préparais minutieusement depuis plusieurs mois.

Inclure le Saguenay-Lac-Saint-Jean sur notre itinéraire de 3 semaines à travers les routes du Québec était une évidence. Nous y avons vécu pendant 8 belles années, mais cette fois-ci, c’est avec un regard différent et accompagnés de Rose, notre petite fille de deux ans et demi, que nous allions revisiter notre région de cœur.

Voici l’itinéraire de nos vacances en famille au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Jour 1 : Le Village historique de Val-Jalbert

Alors que nous avions roulé sur la route 155 sous une pluie battante la majeure partie de l’après-midi, le ciel s’est dégagé en même temps que la vue : le lac et son immensité nous faisaient face au fur et à mesure que nous nous dirigions vers Chambord.

Tout un accueil !

Le Village historique de Val-Jalbert fut notre première destination, c’est également ici que nous passerons la nuit. Il est 15h et à peine installés au camping, nous nous rendons dans cet authentique village des années 20, sans perdre une minute.

Dès notre arrivée, nous faisons la rencontre de plusieurs comédiens, qui, aussi passionnés que talentueux, font revivre le village comme si on y était.

Il y a d’abord madame Anna qui, entre deux potins de voisinage, pousse la chansonnette accompagnée de sa guitare. Un peu plus loin, nous faisons un brin de jasette avec Henri Thibault qui rentre chez lui après une dure journée de travail.

Un passage au magasin général et une bonne crème molle plus tard, on embarque dans le trolleybus pour faire un tour du village. Dans ce lieu chargé d’histoire, le temps s’est arrêté et c’est avec beaucoup d’attention que nous écoutons les anecdotes lors de la visite guidée.

Le tour se termine au pied de la chute Ouiatchouan qui coule à torrent tout près du moulin à pulpe.

Sans plus attendre, nous rejoignons le fameux belvédère de verre qui offre une vue saisissante sur le cœur de la chute. La journée achève et nous sommes seuls. Le lieu est tout aussi magique que l’instant présent.

Le retour au camping se fait tranquillement à pied en passant par la charmante rue Principale. On ne l’a pas fait cette fois-ci, mais je vous recommande chaudement d’emprunter le sentier de randonnée qui longe le canyon creusé par la rivière Ouiatchouan, pour vous rendre jusqu’au Pavillon d’accueil. Un vrai petit trésor caché.

À l’arrivée au camping, petits et grands sont bien heureux de se rafraîchir dans les jeux d’eau avant de piquer une tête dans la piscine.

Dernier arrêt au module de jeux avant le souper, la journée a été bien remplie, et demain elle s’annonce l’être tout autant.

Jour 2 : Zoo Sauvage de Saint-Félicien

Ce matin on lève le campement de bonne heure afin d’arriver au Zoo Sauvage de Saint-Félicien le plus tôt possible.

Sur la route, on ne manque pas de s’arrêter à la Fromagerie Perron de Saint-Prime pour faire le plein de bons produits régionaux, incluant le fromage en grains. On réalise que Rose n’y a encore jamais goûté. Ça paraît qu’on n’habite plus ici, on a perdu nos bonnes habitudes ! Il est 8h30, elle est tombée dans le paquet, apparemment c’est validé…

Arrivés au zoo à 9h30. On entre masqué et on nous explique que cette année la visite se fait à sens unique. On commence par aller voir les ours polaires et on découvre en même temps leur nouvel habitat, beaucoup plus grand que le précédent. On a le droit à un beau plongeon et de superbes acrobaties devant l’immense vitre de leur bassin.

La visite se poursuit vers les autres habitats et je dois avouer que j’aime la formule “sens unique”. Je ne sais pas si c’est parce qu’il est tôt, mais on dirait que l’effet de foule se fait moins ressentir.

Le parcours nous mène jusqu’à la gare où nous prendrons le train en direction des sentiers de la nature. Une balade d’une heure à travers les grands espaces où les animaux vivent en quasi-liberté.

Depuis la fenêtre du train, on aperçoit des bisons, des loups, des caribous, des wapitis et un ours passe littéralement sous nos yeux en frôlant le wagon. C’est extraordinaire de les voir de si près, vivre leur vie dans leur milieu naturel. Les chiens de prairie auront eu raison de nous car la pluie s’est invitée et à priori, eux non plus ne sortent pas lorsqu’il pleut à boire debout. Sans rancune.

Après cette sortie haute en couleur et trempés jusqu’aux os, nous trouvons refuge pour déguster un bon plat chaud au restaurant du zoo. Wow ! La tourtière et la tarte au sucre sont à tomber. On s’est régalés.

C’est donc le ventre rond et des souvenirs plein la tête que nous quittons le zoo en direction du Site touristique Chute à l’Ours à Normandin où nous passerons la nuit.

Un lieu magnifique que nous découvrons pour la première fois. Alors que les deux enfants se rafraîchissent dans la grande piscine, j’en profite pour faire le sentier qui longe la rivière Ashuapmushuan et ses rapides. Tout au long du parcours, il y a de superbes points de vue sur les rapides et la rivière.

La soirée se terminera au coin du feu et la nuit sera bercée au son du rapide de la Grande chute à l’Ours.

Jour 3 : De Normandin à Saint-Fulgence

Boire son café sur le bord de la rivière en admirant le paysage démarre bien cette troisième journée de vacances.

Coup d’oeil sur notre “roadbook” d’Authentik Canada pour voir l’itinéraire du jour : nous passons par le haut du lac pour rejoindre le Parc Aventures Cap Jaseux où nous passerons les deux prochaines nuits.

Sur notre route, le charmant village de Péribonka nous séduit pour une petite halte avec vue sur le lac et le quai du village. Ce qui est merveilleux avec les véhicules récréatifs, c’est qu’on a tout sous la main, tout le temps. Et lorsqu’on voyage avec un jeune enfant, je trouve que c’est un gros confort.

Aujourd’hui, il fait extrêmement chaud et humide.

Nous savions que le parc thématique Mille Lieux de la Colline serait sur notre chemin, mais nous l’avions gardé comme activité optionnelle. Considérant la température, 40 degrés environ, on n’a pas su résister à l’appel des jeux d’eau.

Ce parc, c’est comme si j’entrais dans l’un de mes rêves d’enfant. Des jeux ultra colorés, des mini-maisons pour se cacher, un labyrinthe, et il y a même un petit train pour faire le tour du parc (Sentez-vous l’enthousiasme dans ces lignes ?).

Bref, une petite parenthèse enchantée où nous avons vu Rose s’amuser comme jamais !

Un dernier arrêt à Saint-Fulgence à la Ferme du Ruisseau et Chez Roger pour faire le plein de produits frais et locaux et nous voilà au Cap Jaseux.

Notre emplacement de camping est entouré d’arbres et nous offre une grande intimité. Il n’y aura pas de grande exploration ce soir, l’orage gronde, ce sera soirée jeux et coloriage dans notre petit cocon.

Jour 4 : Parc Aventures Cap Jaseux

Pas de route aujourd’hui !

Au Programme : plage et parcours Bambino entre deux averses. Le Parc Aventures Cap Jaseux est un coin de paradis pour amants de la nature. Ici on peut vivre des émotions fortes dans les activités comme la Via Ferrata et les parcours dans les arbres, se relaxer sur la plage ou profiter des sentiers de randonnée.

Pour les familles avec de jeunes enfants, un parcours d’hébertisme, nommé “Bambino” a été aménagé juste à côté du camping : pont suspendu, filets, glissade, petites tyroliennes… tout est là pour éveiller leurs âmes d’aventuriers. Comme il est situé proche du sol, les enfants n’ont pas besoin de harnais. Le parcours se fait sous la surveillance des parents et est faisable autant de fois qu’ils le souhaitent, jusqu’à épuisement (des parents, car vos enfants, eux ne voudront jamais partir). J’écris ces lignes et Rose nous parle encore de la “groooooosse glissade et du tunnel en filet”.

Nous aurions adoré faire l’excursion en kayak de mer lors du coucher du soleil, mais il faut que l’enfant soit âgé de plus de 3 ans et que les conditions météo soient parfaites. Ce sera pour la prochaine fois.

Le soir, on fait un dernier tour à la plage pour le coucher du soleil. La vue sur le fjord est incroyable. On aperçoit une jolie cabane un peu isolée. C’est le spot d’Annie, la massothérapeute. Oui, oui, on parle bien d’un massage sur la plage avec la plus belle vue au monde ! Deux jours ici, ce n’est définitivement pas suffisant.

Retour à notre site de camping pour une soirée comme on les aime : autour d’un feu à se remémorer tous les beaux moments que nous avons déjà passés depuis le début du road trip.

Jour 5 : Baie Sainte-Marguerite

Ultime destination de cette virée au Saguenay-Lac-Saint-Jean : le secteur Baie Sainte-Marguerite dans le parc national du Fjord-du-Saguenay.

Mais avant de repartir sur la route, on ne manque pas de s’arrêter à La Vieille Ferme, située sur le même chemin que le Cap Jaseux, pour faire le plein de bons produits locaux.

Habituellement, la ferme est accessible au public et on a le bonheur d’y rencontrer Carmen et Napesh qui partagent avec passion leur métier, leur mode de vie à la ferme et leur fierté de produire une alimentation de qualité.

Cette année, ils se sont adaptés à la situation et ont installé une cabane en libre-service. À l’intérieur, il y a deux frigos remplis de charcuteries, limonade et du prêt-à-manger. C’est vraiment pratique lorsqu’on est en camping. Vous mettez ça 10 min dans l’eau bouillante et votre navarin d’agneau est servi ! Le gros luxe quand il n’y a rien à prépare, et c’est si bon.

On passe dire bonjour à Carmen qui vient de mettre une batch de ses fameux biscuits au four (les meilleurs du monde, sans discussion) et nous donne le privilège d’aller faire un tour pour voir les animaux de la ferme.

Après cette petite halte bucolique, nous reprenons la route en direction de Baie Sainte-Marguerite. Le temps est à l’orage et les nuages sont bas. On s’installe en attendant que la tempête passe.

Il est 18 h. On se motive pour se rendre jusqu’à la “Halte des Bélugas”, située à 3 km du centre de services…

Après environ une heure de marche, on arrive au belvédère qui surplombe le fjord en ayant l’espoir d’en voir quelques-uns. Il n’ y a personne à l’horizon, ni humains ni bélugas… Pourtant, on va vivre l’un de nos plus beaux moments du road trip en appréciant le coucher du soleil. On a le fjord juste pour nous et on se sent privilégié de vivre ces beaux moments en famille.

Demain, on quitte la région, mais j’ai bien l’impression qu’elle a fait une nouvelle adepte et qu’elle vient de conquérir un nouveau petit cœur…

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.