Sentier de descente enduro dans les sentiers enduro du mont Édouard (crédit photo: Frabrice Tremblay)

Hors des sentiers battus

Où pratiquer le vélo de montagne dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, le vélo est grandement connu et pratiqué par une grande majorité des gens. Cela se voit facilement par l’étonnante quantité de parcours cyclables sécuritaires et disponibles un peu partout sur le territoire, des nombreux cyclistes présents dans nos petits rangs aux paysages bucoliques, mais, surtout, par sa fameuse Véloroute des Bleuets. Néanmoins, la région a beaucoup plus à offrir aux mordus de vélos, et ce, particulièrement à toi l’amateur de sensations fortes qui préfère rouler hors des sentiers battus.

Comment s’y retrouver ? Où pratiquer ce sport?

Des centaines de kilomètres de sentiers de vélo de montagne sillonnent le relief partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean, du relief montagnard du massif des Grands Jardins présents au Bas-Saguenay jusqu’aux plateaux laurentiens entourant les basses-terres du Lac-Saint-Jean. De l’amateur de cross-country jusqu’au fanatique de downhill, une multitude de sites aménagés sont disponibles pour assouvir vos plus intenses rages de cyclophiles. Pour connaître l’emplacement exact des sites et comment s’y rendre, des sentiers offerts et de leurs difficultés, deux possibilités toutes simples s’offrent à vous. En premier lieu, je vous invite à consulter en ligne ou à télécharger l’application Trailfork sur votre téléphone intelligent qui vous permettra de découvrir les nombreuses possibilités de randonnées à vélo de montagne en naviguant, du bout de vos doigts, sur la carte interactive. En second lieu, je vous invite à consulter la liste des centres de vélo de montagnes présents au Saguenay-Lac-Saint-Jean ainsi que leur description respective sur le site web de Vélo Québec. Ce site présente également une carte interactive qui montre la localisation des sentiers ainsi que les sites d’hébergement présents à proximité.

La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean possède plus d’une dizaine de sites pour pratiquer le vélo de montagne. Par souci de pouvoir décrire tous les sites offerts, nous avons pris soin de vous ressortir nos coups de cœur et nos mentions spéciales catégorisées selon votre profil de cycliste :

Descente sur le roc sur «les crans» du Toboski à Saint-Félicien (crédit photo: Johan Bérubé)

Pour le «touche-à-tout», le centre de vélo de montagne de Saint-Félicien (ou Tobo-Ski), situé dans la municipalité du même nom, possède le plus grand réseau de pistes de vélo de montagne de la région (80 km) variant des descentes techniques et cahoteuses aux ascensions «chauffe-cuisses» sur la terre battue, en passant par «les crans» de roche, le bike park et la flow track (et ses berms). Ce site demeure un incontournable dans la région ainsi qu’un coup de cœur pour plusieurs cyclistes, non pas uniquement par la diversité des pistes offerte et ses nombreux kilomètres de sentiers, mais également pour son camping rustique offrant confort, tranquillité et services (toilettes, douches, eau potable, électricité) à quelques mètres des sentiers. Cela s’avère très intéressant pour ceux et celles qui veulent s’échapper l’instant d’une fin de semaine ou qui ne sont pas rassasiés après une journée. Le mont Lac-Vert à Hébertville offre désormais un intéressant parcours polyvalent depuis qu’un comité de bénévoles a entamé la restauration et a également amélioré le réseau de sentiers à fort dénivelé. Le centre de vélo de montagne possède maintenant un réseau de plus de 31 km de sentiers qui combineront descentes abruptes, berms,  jumps et sentiers roulants au plaisir fou.

Pour l’amateur de sensations fortes, nos deux choix, qui s’offrent à toi, sont le parc du Mont-Bélu et le Mont-Édouard. Les parcours de descente du Parc du mont Bélu (Chicoutimi, arrondissement de La Baie) sont bien connus en région. Les 10 km de sentiers de descente et la remontée mécanique rendront très heureux tous les amateurs de downhill qui, d’une part, carburent à l’adrénaline et sont à la recherche de nouveaux défis. D’autre part, tous les néophytes désirant s’initier à la descente en vélo pourront également essayer ce sport tout en se donnant quelques petites frousses. Le mont Édouard (L’Anse-Saint-Jean) est également connu du monde de la descente, car il a déjà été l’hôte d’une Coupe Québec en 2010. Depuis maintenant trois ans, de nouveaux sentiers ainsi qu’un sentier d’ascension ont été aménagés pour les amateurs de vélo de montagne du Bas-Saguenay. Les Sentiers des vingt-et-un, nom du réseau de sentiers choisi en l’honneur des premiers colons du Bas-Saguenay (Société des vingt-et-un), offre maintenant plus de 8 km de sentiers de type enduro et d’ascension présentant des défis capables de vous couper le souffle.

Pour le cycliste à la recherche de défis plus techniques, qui aime les ponts et les sensations fortes, le centre de vélo de montagne Le Panoramique, situé en plein cœur de la ville de Chicoutimi, devrait grandement combler tes attentes. Les 35 km de sentiers aménagés sur un massif rocheux surplombant la ville présentent plusieurs défis stimulants tels que les ascensions nécessitant une combinaison de puissance et d’habiletés techniques, les descentes excitantes dans la trace de break, les ponts de formes extravagantes des pistes 21 et 00, les redoutables drops de la 4, le relief cassé, son pump track et tous les jumps présents un peu partout le long des sentiers. Le centre de vélo de montagne Le Panoramique est depuis longtemps un incontournable de la région pour sa proximité de la ville et ses innombrables défis.

Sentier single track au centre de ski de fond Le Norvégien (crédit photo: L’Organisation)

Pour l’accroc du single track, deux options fortes intéressantes s’offrent à vous. Tout d’abord, le site du Banc-de-Sable à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix pourrait vous étonner avec ses 15 km de sentiers à faible dénivelé dont les nombreux vallons vous permettront de conserver une vitesse fluide et stimulante. La particularité du site réside dans le fait que les sentiers sont aménagés sur le sable, donc le drainage des sentiers y est excellent. Par conséquent, ces sentiers sont un incontournable, car ils permettent de rouler en début de saison ainsi qu’à la suite à de forts épisodes de pluie. La seconde option gagne en popularité et figure depuis peu parmi les incontournables de plusieurs amateurs de vélo de montagne. Le Centre de vélo de montagne du centre de ski de fond le Norvégien au Saguenay (arrondissement de Jonquière) offre maintenant plus de 17 km de sentiers roulants dont la fluidité et ses nombreux berms sauront vous coller un sourire au visage tout au long de votre sortie. La qualité, la configuration et les nombreux attraits des sentiers font de ce centre un complément qui manquait grandement au réseau régional existant.

Pour le fan de cross-country roulant et de pentes abruptes, plusieurs options s’offre à vous, et ce, tant au Lac-Saint-Jean qu’au Saguenay. Le centre de ski de fond Dorval, situé à Alma, offre un grand réseau de 15 km de sentiers sinueux et aménagés en plein cœur de la forêt avec de magnifiques points de vue sur les basses-terres du Lac Saint-Jean. Pour ceux et celles désirant rouler au nord du lac Saint-Jean, le centre de vélo Do-Mi-Ski possède un réseau de 27 km sentiers aménagés et balisés dans le secteur de Dolbeau-Mistassini. Le Centre de plein air le Bec-Scie (arrondissement de La Baie) qui offre un parcours d’environ 8 km avec des points de vue majestueux sur le canyon de la rivière à Mars. Le parc de la Rivière du Moulin (arrondissement Chicoutimi) offre 25 km de sentiers gravelés. Ce site s’avère également un endroit parfait pour initier un futur cycliste de montagne ou emmener toute la famille pour une sortie de vélo en raison de ses nombreuses boucles balisées et de ses sentiers larges et roulants.

Descente dans la forêt mature des Sentiers des vingt-et-un du mont Édouard (crédit photo: Fabrice Tremblay)
Sentier enduro dans les Sentiers des vingt-et-un du mont Édouard (crédit photo: Fabrice Tremblay)

Nos mentions spéciales

Malgré l’intérêt porté à certains réseaux de sentiers, plusieurs centres de vélo de montagne méritent tout de même d’être mentionnés en raison certains attraits particuliers ou de leur développement prometteur. Voici nos mentions spéciales.

Pour une « petite vite » en revenant de travailler, ou pour faire une sortie en famille sans se casser le bicycle, plusieurs endroits offrent des parcours relativement courts et faciles d’accès. Les sentiers aménagés au domaine Luxuor sur le boulevard Talbot à Chicoutimi sont une option facile et rapide à proximité de la ville. Les sentiers du Saguenay (arrondissement Chicoutimi) sont également un endroit prisé pour ceux et celles voulant initier un cycliste, faire une randonnée hâtive en début de saison ou tout simplement faire une sortie rapide dans ses 14 km de sentiers roulants et larges. Il est important de noter que la proximité de plusieurs centres de vélo de montagne nommés précédemment fait d’eux également d’excellents choix pour une sortie rapide tel que le Do-Mi-Ski (Dolbeau-Mistassini), le Banc-de-Sable (Métabetchouan-Lac-à-la-Croix), le Panoramique (arrondissement Chicoutimi) et le parc de la Rivière-du-Moulin (arrondissement Chicoutimi).

L’intérêt marqué de ce sport en région

Le vélo de montagne est en pleine explosion dans la région et cela se voit par la fréquentation grandissante de plusieurs centres de vélo de montagne. Cet engouement se reflète également par l’immense effort et l’inestimable quantité de temps investi dans les différents projets de développement. Je ne pouvais donc pas terminer ce billet sans vous parler de certains centres de vélo de montagne existants ou en cours de réalisation qui seront à surveiller prochainement en raison de leur fort potentiel et de leur développement prometteur. Tout d’abord, l’aménagement de plusieurs km de nouveaux sentiers sont prévus dans les centres de vélo de montagne du Toboski, du Panoramique et du Norvégien. Considérant la qualité du sentier déjà en place, ces coups de cœur régionaux seront fortement à surveiller pour l’automne 2019.

Ensuite, le développement futur des Sentiers des vingt-et-un au Mont-Édouard sera également à surveiller en raison du fort potentiel (et du dénivelé !) qu’offre la montagne ainsi que de l’intérêt grandissant de la municipalité de L’Anse-Saint-Jean pour le développement du tourisme quatre saisons de sa montagne chérie.

Enfin, deux projets de plus petites envergures méritent également d’être mentionné et surveillé pour leur grande implication dans le développement du sport et de la relève. Ceux voulant s’initier, se pratiquer ou entraîner des jeunes ou des débutants, le centre de vélo de montagne Latérrière offrira à l’été 2019 des parcours de pratiques avec des modules et des sentiers roulants en forêt. Cela s’avère l’option idéale pour les cyclistes résidant à proximité de Latérrière qui désire améliorer leurs techniques et leurs habiletés. La Ville d’Alma offrira prochainement un parcours de type cross-country à la Pointe-des-Américains favorable à l’initiation ou l’entraînement des débutants, des jeunes et moins jeunes. Ces initiatives, réalisées à proximité de centres urbains, sont désirables pour la région, car elles donneront l’opportunité à une grande quantité de cyclistes de  s’initier et de progresser dans ce sport.

Sentier de descente sous les télésièges du mont Lac-Vert (crédit photo: Dany Gilbert)
Sentier de descente avec berms au mont Lac-Vert (crédit photo: Dany Gilbert)

Pour tous les cyclophiles, les amateurs de pneus slicks ou pour tous ceux et celles n’ayant jamais eux la chance d’essayer ce sport, j’espère que la lecture de ce billet vous a donné le goût de mettre un peu de «mordant» dans vos randonnées de vélo. Si vous désirez venir rouler hors des sentiers battus, sachez qu’il est possible de louer des vélos dans certaines boutiques de la région ainsi qu’au centre de vélo de montagne le Toboski (Saint-Félicien). Nous vous recommandons toutefois de réserver à l’avance auprès des boutiques de location, car la quantité de vélos est limitée. Il est également primordial de vérifier que le locateur possède un vélo ajusté à votre taille avant de vous déplacer au magasin. Une autre option qui s’offre à vous est de vous présenter lors des différentes journées de démo organisées par les boutiques de vélo de la région. Elles sont souvent annoncées en avance et l’essai est totalement gratuit… sauf si vous tombez sur le vélo de vos rêves.

Je terminerai en remerciant profondément toutes et tous les bénévoles qui, année après année, saison après saison, s’impliquent et fournissent de leur temps personnel pour contribuer au développement de ce sport ainsi qu’à la relève. Sans leurs initiatives et leur effort investi, plusieurs sentiers n’auraient jamais vu le jour ou ne serait pas aussi bien entretenus, balisés et sécuritaires. De plus, je vous invite fortement à donner de votre temps et à participer aux corvées qui ont lieu généralement au printemps (préparation et nettoyage des sentiers) ainsi qu’à l’automne (fermeture des sentiers et préparation pour le vélo d’hiver) dans tous les centres de vélo de montagne que vous adorez rouler.

 

Vu panoramique des basses terres du Lac Saint-Jean à partir du belvédère du centre de vélo de montagne Dorval à Alma

 

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.