Je suis en amour avec ma région

Ski au Mont-Édouard – Canopée Médias

Je suis en amour avec ma région et avec ses quatre saisons. Je suis en amour avec ma région pour mille et une raison. Ça me donne même le goût de la rime!

Comment se fait-il qu’on développe un aussi fort sentiment d’appartenance ici? Est-ce que le bonheur y serait plus accessible qu’ailleurs? Je serais prête à gager que sur le plan provincial on doit faire partie de la région qui récolte le plus haut pourcentage de gens qui se disent heureux. Et ce bonheur, serait-il dû à la beauté de ce qui nous entoure? Ici, on a pas deux pas à faire pour se retrouver nez à nez avec un sapin. La nature, elle nous entoure, elle est partout. Cette beauté, elle nous inspire et fait de nous une région de créateurs et d’innovateurs.

Je nous aime! Pis pourquoi je vous dis tout ça? Parce que j’ai encore eu la chance de profiter et de témoigner de cette beauté lors des tournages des pubs d’hiver. On a tellement eu de plaisirs. J’ai pu faire encore de belles découvertes et apprécier des points de vue hivernales à couper le souffle.

Comme première découverte: le sentier de raquette et ski de fond de Val Jalbert. Parfois à découvert et parfois dans les sapins, le sentier longe la rivière jusqu’au pied de la chute. Mes filles ne sont pas friandes de raquette, mais personne ne peut rester de marbre quand le paysage se dévoile ainsi. Martin et François, eux, sont beaucoup plus de type raquette et on pu savourer un beau moment père-fils. Je n’ai rien contre le fait que la famille se sépare parfois afin de vivre des moments qui nous ressemblent.

Raquette Val-Jalbert – Canopée Médias
Village sur glace de Roberval – Canopée Médias

 

Ensuite, nous sommes aller patiner au Village sur Glace de Roberval. Ici, ce n’est pas le poisson qu’on pêche, c’est les relations humaines. Ce village fut penser et créer afin d’avoir un lieu de rencontre extérieur pour faire sortir les gens, les rassembler et briser l’isolement. Une initiative qu’on ne peut que saluer. Le Lac St-Jean est vraiment aussi beau en hiver qu’en été. On y sent encore l’immensité, mais cette fois-ci teinté d’un calme inébranlable. C’est un endroit reposant.

Je vous raconte une petite anecdote « québécoise ». Pendant le tournage Marie-Andrée a beaucoup patinée. Elle adore ça. Il était midi et le soleil commençait à nous réchauffer. « Maman, est-ce que je peux enlever mon manteau et patiner juste en chandail chaud? » Et en digne mère permissive que je suis, je lui dis oui. Il faisait -15 degré environ. Mais en plein milieu de l’hiver, quand le soleil se pointe, vous savez à quel point on peut se sentir bien. Le froid, on est habitué à ça nous. Mais les touristes Français eux, pas vraiment. Et c’est avec de grands yeux ronds d’étonnement qu’ils regardaient ma petite fille patiner sur la glace avec seulement un chandail chaud. Ça m’a bien fait rire.

Le lendemain c’était au Mont Édouard que nous avions rendez-vous pour le tournage. J’y étais déjà allé quelque fois, mais c’était toujours pour skier à mi-montagne. Cette fois-ci, c’est complètement au sommet qu’on s’est rendu. Et là, j’ai pas de mot pour décrire la beauté de ce qui m’entourait. Sérieux! Un vrai coup de foudre. La plus belle vue hivernale que j’ai vue. Mont-Édouard, tu vas me revoir!

Édouard les bains – Canopée Médias

En après-midi nous nous sommes amusés dans les glissades en tubes. Je pense que j’aime encore plus ça que les enfants! Et on a fini ça en beauté collés collés mon chum et moi dans les spas d’Édouard les Bains. Dure dure la vie d’ambassadrice!

 

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.